Un centre commercial kényan a été attaqué samedi par les shebab somaliens.

Le bilan pourrait encore s’alourdir. Au moins 68 personnes, dont deux Françaises, trois Britanniques ainsi que le neveu du président kényan, ont été tuées dans l’attaque d’un centre commercial de luxe samedi à Nairobi, au Kenya, où 175 personnes ont aussi été blessées. Dimanche soir, la police a averti que le bilan final pourrait être « bien plus lourd ». De son côté, le gouvernement kényan a annoncé qu’une opération « importante » était en cours, tandis que le quotidien local Daily Nation affirmait que l’assaut final avait commencé.

Le Kenya pense pouvoir neutraliser les terroristes. Uhuru Kenyatta, le président du Kenya, s’est dit confiant dimanche dans la capacité des forces armées à neutraliser les terroristes encore embusqués dans le centre commercial. « Les criminels se trouvent désormais dans un seul endroit du bâtiment. Avec les professionnels qui se trouvent sur place, je peux garantir aux Kényans que nous avons une chance aussi bonne que nous pouvons l’espérer de neutraliser avec succès les terroristes », a dit Uhuru Kenyatta, en assurant que le Kenya « ne cédera pas dans la guerre contre le terrorisme ».

Des forces spéciales israéliennes sur place. Dans la matinée de dimanche, des tirs nourris ont été entendu sur place. Des forces spéciales israéliennes ont pénétré dans le centre commercial pour secourir les otages et les blessés. D’après le ministre kényan de l’Intérieur, entre 10 et 15 assaillants seraient encore dans le bâtiment, 24 heures après le début de l’attaque. Les étages supérieurs du centre ont pu être sécurisés. Les attaquants ont été repoussés au rez-de-chaussée ou au sous-sol, et un nombre indéterminé d’otages est toujours piégé. Ces otages se trouveraient dans plusieurs endroits du centre commercial.

Des clients « exécutés ». Selon un témoin, les assaillants parlaient une langue étrangère et ont « exécuté » plusieurs personnes. « Ils ne parlaient pas swahili, ils parlaient quelque chose qui ressemblait à de l’arabe ou du somali. Mais je n’en suis pas sûr car je ne parle pas ces langues », a déclaré ce témoin qui a seulement voulu donner son prénom, Jay, après avoir réussi à fuir le centre commercial. « J’ai vu des personnes être exécutées après qu’on leur a demandé de dire quelque chose », a-t-il ajouté, précisant avoir vu 11 cadavres dans le centre.

Les shebab somaliens revendiquent l’attaque. Dans la soirée de samedi, les shebab somaliens, liés à Al-Qaïda, ont revendiqué l’attaque via leur compte Twitter, depuis suspendu. « Les moujahidines ont pénétré aujourd’hui vers midi dans Westgate. Ils ont tué plus de 100 infidèles kényans et la bataille se poursuit », ont-ils écrit, ajoutant : « ce que les Kényans voient à Westgate, c’est de la justice punitive pour les crimes commis par leurs soldats » en Somalie « contre les musulmans ».

 


SOURCE : Europe 1

Nairobi : au moins 68 morts dans l’attaque

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>